Skip to main content

Mort de Steve à Nantes : le Directeur Général de la Police nationale cité comme témoin par la défense

By 12 juin 2024juin 18th, 2024Actualités
Louis Cailliez Steve Nantes

Me Louis Cailliez, avocat de la défense, martèle que son client est « innocent » | PHOTO PRESSE OCÉAN-NATHALIE BOURREAU

 

Mort de Steve à Nantes : le patron de la police au secours du commissaire Chassaing

France Bleu, Céline Loizeau

Il est le patron de tous les policiers de France. Ce mercredi après-midi, au tribunal de Rennes, Frédéric Veaux est venu témoigner au procès de Grégoire Chassaing. Le commissaire est poursuivi pour homicide involontaire : la mort de Steve Maia Caniço, à Nantes, à l’été 2019.

Comme l’a rappelé le procureur de la République de Rennes, Frédéric Veaux est « le premier flic de France ». Il est depuis 2020 le directeur général de la police nationale. Et ce mercredi 12 juin, au troisième jour du procès du commissaire Chassaing, il a témoigné à la demande de l’avocat du commissaire.

Grégoire Chassaing est poursuivi pour la mort de Steve Maia Caniço, en juin 2019, à Nantes. C’est cette fête de la musique, quai Wilson, en bord de Loire, qui dégénère. Certains teufeurs refusent d’éteindre les enceintes, sur les coups de 4h du matin. S’ensuivent des tensions, des jets de projectiles sur les policiers et en réponse le lancement de gaz lacrymogène. Steve Maia Caniço tombe dans la Loire alors qu’a lieu l’intervention de police. Il ne sait pas nager et se noie.

Frédéric Veaux a d’abord tenu à adresser ses condoléances à la famille de Steve : « Je mesure l’ampleur de la tragédie qui vous touche. » Il n’était pas en poste lors du drame, ni quand sont rédigés les premiers rapports, mais il a consulté le rapport de l’IGA, l’inspection générale de l’administration, réalisé à la demande du ministère de l’Intérieur. Assez vite, il reconnait avoir été « surpris du choix du site retenu et que l’organisateur se soit exonéré de ses responsabilités ». Il ne nomme ni la préfecture, ni la mairie, entendues et mises, au final, hors de cause dans ce dossier.

D’autant plus, indique-t-il un peu plus tard, que selon lui, « c’est un choix inapproprié, surtout qu’on est face à un public d’un genre particulier », poursuit-il. Il fait référence, sans les citer, aux free-party. « Public d’un genre particulier », ces propos provoquent quelques réactions – discrètes – des amis de Steve présents dans la salle.

« Comportement exemplaire »

Dans son rapport, l’IGA évoque un « manque de discernement » le soir du drame de la part du commissaire Chassaing. Frédéric Veaux fait savoir « qu’il faut ramener tout cela à des réalités opérationnelles. Il y a plein de paramètres à prendre en compte sur le moment. Il faut prendre une décision en un quart de seconde. C’est plus facile de dire à froid ce qu’il faut faire », poursuit-il.

Disant se baser sur les états de service de Grégoire Chassaing, passé notamment par la Haute-Savoie, la région parisienne, l’étranger (Égypte, Cambodge), Tours, Nantes entre 2015 et 2019, Frédéric Veaux, qualifie le comportement du commissaire – 54 ans, dont près de 30 dans les rangs de la police, comme « exemplaire ». « C’est un professionnel reconnu, sérieux, aguerri, en qui tout le monde place sa confiance. Il fait partie de ceux pour qui on a du mal à trouver une critique. »

Également entendu dans l’après-midi, Jean-Christophe Bernard, ancien supérieur à Nantes de Grégoire Chassaing jusqu’à début juin 2019. Il qualifie le commissaire de « posé, méthodique, rationnel, quelqu’un qui ne cède pas au stress« . Un policier « irréprochable », selon Thierry Palermo, DDSP par intérim par la suite. « Je n’emploierai pas ce terme-là. Nul n’est irréprochable », pour Jean-Christophe Bernard. « On est bien d’accord », enchaine Me De Oliveira, avocate de la famille de Steve.

Des dizaines de manifestations à Nantes et « aucun souci »

Si le drame s’est noué le 22 juin 2019 lors de la fête de la musique, événement festif, à l’audience, le contexte nantais a été évoqué. Notamment, les manifestations très tendues que le commissaire Chassaing a eu à gérer : gilets jaunes, opposition au projet d’aéroport de Notre-Dame-des Landes, ou opposition à la Loi Travail. « On sait que Nantes est un foyer dur de la contestation avec des violences qui s’exercent lors de ces manifestations et il n’y a jamais eu aucun souci », souligne Frédéric Veaux.

Me Cailliez, avocat du prévenu, fait mention « d’une soixantaine de manifestations sur la période 2018-2019 avec emploi de la force sans être mis en cause une seule fois par l’IGPN. Il a un dossier immaculé. C’est un policier d’élite. » « Policier d’élite », Frédéric Veaux, lui, dit ne jamais avoir employé ce terme, mais « s’appuierait sur Grégoire Chassaing, sans hésiter ».

« L’institution policière fait bloc » pour l’avocate de la famille de Steve

Un témoignage en plein soutien, dans la lignée de ceux des policiers sur le terrain le soir de la mort de Steve. Un portrait qui n’est pas sans interpeller Me De Oliveira, avocate de la famille de Steve : « Je pense que Monsieur Chassaing devrait assumer. Pour autant, je pense qu’il est verrouillé dans sa parole et dans sa défense par une institution policière qui fait corps, qui fait bloc, dans un corporatisme qui parfois amène un agacement assez fort. Quand, du côté des parties civiles, on a le sentiment de témoignages qui ont été briefés et surbriéfés. Des témoins qui sont essentiellement-là, non pas pour témoigner avec objectivité d’une situation, mais pour venir en soutien de leur collègue Grégoire Chassaing. Et pour venir surtout dans la défense de l’institution ‘police nationale' ».

Peu de temps après le drame, Grégoire Chassaing a rejoint le Puy-de-Dôme, en qualité d’adjoint au DDSP. Il est, depuis le 1er juin dernier, chef de circonscription de la police nationale à Lyon. Il n’a jamais eu de sanctions disciplinaires au cours de sa carrière. Suite à la mort de Steve, il sera nommé auditeur pendant un an et demi pour la région sud-ouest « sans l’avoir choisi » a précisé le commissaire Chassaing, au début de son audition, ce mercredi en fin d’après-midi.

Source : France Bleu

A ce sujet également :

Ouest France – Mort de Steve à Nantes : le Directeur Général de la Police nationale cité comme témoin par la défense